Suivi de la luminosité du ciel au mont Mégantic

Depuis 2016, des instruments de mesures installés au sommet du mont Mégantic suivent l'évolution de la luminosité du ciel nocturne. Ces outils nous permettent de garder un oeil sur la qualité du ciel étoilé depuis le coeur de la Réserve.

En mesurant la luminosité au zénith, c'est-à-dire le point le plus haut dans le ciel, il est possible d'enregistrer la quantité de lumière provenant de sources naturelles et artificielles à chaque minute de la nuit. Selon la proximité des villes et le niveau de pollution lumineuse, on peut donc suivre les changements de cette dernière durant la nuit ou voir son évolution à travers les années. Par contre, lorsque le niveau de pollution lumineuse est très faible, alors les valeurs de luminosité dépendent surtout des sources naturelles comme les étoiles, la Lune, la Voie lactée et les phénomènes lumineux comme le "airglow" et les aurores boréales. C'est le cas au mont Mégantic, où la pollution lumineuse au zénith ne devient apparente que lorsque les nuages de hautes altitudes réfléchissent la lumière des villes situées beaucoup plus loin. Les valeurs enregistrées à travers l'année varient donc essentiellement selon les cycles lunaire et la position de la Voie lactée dans le ciel.

22,0

C'est la valeur en magnitude par arcseconde au carré (mag/arcsec2) la plus fréquente au zénith pour les nuits dégagées au mont Mégantic, sans contribution de la Lune et de la Voie Lactée. C'est aussi la valeur de brillance naturelle d'un ciel nocturne pur, signifiant que la pollution au mont Mégantic se limite aux horizons et n'affecte pas le haut du ciel. Sur l'échelle des magnitudes, plus la valeur est grande, plus le ciel est sombre. Par exemple, lorsque la Voie lactée est au zénith, la valeur enregistrée tourne autour de 21,6.

SQM

Le Sky Quality Meter (SQM) est un instrument permettant de mesurer la brillance du ciel de manière continue. Développé au Canada, il est largement utilisé à travers le monde par la communauté scientifique et les astronomes amateurs grâce à sa simplicité et son efficacité. Bien qu'il existe un modèle portatif permettant de faire des mesures une par une à la main, celui au mont Mégantic est automatisé et prend des mesures continuellement à chaque nuit.

TESS

Un autre instrument semblable au SQM, nommé TESS, fait un suivi en semblable en parallèle depuis 2019. Avec une plage spectrale légèrement différente et en collaboration avec le réseau de TESS déployés à travers le monde, ce deuxième photomètre permet de valider les résultats obtenu avec le SQM et d'assurer un suivi continu en cas de panne prolongée d'un des instruments. Cet instrument est une initiative du projet européen STARS4ALL. https://bit.ly/2zQgeb0

SQM et TESS installés au sommet du mont Mégantic
Exemple d'une nuit de mesure au SQM
2 années de mesures nocturnes de SQM
1/1