IMG_2230_edited.jpg

SUIVI DE LA POLLUTION LUMINEUSE

Depuis 2016, des instruments de mesures installés au sommet du mont Mégantic suivent l'évolution de la luminosité du ciel nocturne. Ces outils nous permettent de garder un oeil sur la qualité du ciel étoilé depuis le coeur de la Réserve. Afin de mieux suivre l'évolution de la pollution lumineuse, des mesures sont aussi prises depuis la ville de Sherbrooke.

Mesurer la lumière artificielle

En mesurant la luminosité au zénith, c'est-à-dire le point le plus haut dans le ciel, il est possible d'enregistrer la quantité de lumière provenant de sources naturelles et artificielles à chaque minute de la nuit. Selon la proximité des villes et le niveau de pollution lumineuse, on peut donc suivre les changements de cette dernière durant la nuit ou voir son évolution à travers les années.

 

Par contre, lorsque le niveau de pollution lumineuse est très faible, alors les valeurs de luminosité dépendent surtout des sources naturelles comme les étoiles, la Lune, la Voie lactée et les phénomènes lumineux comme le "airglow" et les aurores boréales. C'est le cas au mont Mégantic, où la pollution lumineuse se présente surtout sous la forme de dômes lumineux au-dessus l'horizon et est donc pratiquement nulle au zénith. Les valeurs de luminosité enregistrées à travers l'année varient donc essentiellement selon les cycles lunaire et la position de la Voie lactée dans le ciel.

Une analyse des mesures faites par les différents instruments est disponible dans notre rapport annuel.

grade_pollutonlumineuse.png

SQM

Le Sky Quality Meter (SQM) est un instrument permettant de mesurer la brillance du ciel de manière continue. Développé au Canada, il est largement utilisé à travers le monde par la communauté scientifique et les astronomes amateurs grâce à sa simplicité et son efficacité.

 

Bien qu'il existe un modèle portatif permettant de faire des mesures une par une à la main, celui installé au mont Mégantic est automatisé et prend des mesures continuellement à chaque nuit depuis 2016.

DSC_8747-8755_RemiBoucher_SQM-TESS.jpg

TESS

Un autre instrument semblable au SQM, nommé TESS, fait un suivi en parallèle depuis 2019. Les avantages du TESS sont sa simplicité d'installation, son capteur infrarouge permettant d'estimer la couverture nuageuse, et sa diffusion en direct des données enregistrées. Cet instrument est une initiative du projet européen STARS4ALL et les données de tous les TESS déployés à travers le monde sont disponible ouvertement. 

 

La plage spectrale du TESS est légèrement différente du SQM, ce qui fait que leur valeurs mesurées ne sont pas directement comparable entre ces deux appareils. Par contre, ce deuxième photomètre permet de valider les résultats obtenu avec le SQM et la redondance permet d'assurer un suivi continu en cas de panne prolongée d'un des instruments.

En 2021, un TESS a aussi été installé au mont Bellevue, à Sherbrooke. En étant positionné dans un endroit où la quantité de lumière artificielle est plus forte, il sera possible de mieux suivre l'évolution de la pollution lumineuse de la ville au fil des années.

Mont Mégantic - stars237

Sherbrooke - stars471

UN OEIL SUR L'ENSEMBLE DU CIEL

Une caméra ultra-sensible "all-sky" est installée près de l’Observatoire du Mont-Mégantic et photographie l'ensemble du ciel en continu. Elle permet non seulement à l'Observatoire de garder un oeil sur les conditions atmosphériques durant les observations astronomiques, mais aussi de photographier les différentes sources de lumière artificielle à toutes les nuits. Elle est aussi équipée de filtres Johnson, de manière à nous permettre de mesurer la pollution lumineuse dans de multiples couleurs et voir son évolution à travers le temps.

 

La dernière image capturée par la caméra est visible ci-dessous :